LE RÔLE DU VETERINAIRE DANS LA GESTION ET LA CONSERVATION DE LA FAUNE SAUVAGE

 

Ce programme est conçu pour vous emmener dans les coulisses de la conservation et vous offre la possibilité d’interagir avec des chercheurs, écologues, vétérinaires et guides tout en vous faisant découvrir la faune sud-africaine telle que la perçoit et la gère le vétérinaire.

 

Il comprend aussi des activités touristiques plus traditionnelles comme l’observation de la faune rencontrée. Ainsi, l’ensemble du séjour convient aussi aux non initiés et aux non vétérinaires.

En plus du caractère exceptionnel du circuit qui vous est proposé, vous contribuerez directement au fonctionnement de divers programmes et aux efforts de conservation, car une partie du montant que vous payez leur sera reversée.

Vous serez guidés par deux ou trois vétérinaires spécialisés dans la gestion de la faune sauvage : les Drs Peter Brothers, également guide touristique, William Fowlds, et Hubert Planton. Ce sont les conditions idéales et rares pour plonger dans le monde de la vie sauvage d’Afrique australe.

Alors, rejoignez-vous pour effectuer LE safari de vos rêves tout en aidant à préserver la faune sauvage africaine.

1er jour : samedi 21 août 2010

Arrivée à l’aéroport de Port Elizabeth. Peter Brothers ou son représentant vous accueille et vous accompagne à votre hôtel.

Aucune activité précise n’est planifiée, de manière à vous laisser vous acclimater et/ou rattraper du sommeil.

Mais, pour les plus résistants, de nombreuses activités (non inclues dans le coût du safari) sont envisageables. De plus, des magasins, restaurants, bars, et la plage, sont facilement accessibles à pied depuis l’hôtel

La prestation proposée par l’hôtel comprend la nuitée et le petit déjeuner. Vous pouvez choisir de dîner dans un des restaurants proches de l’hôtel si vous le désirez.

Votre hôtel donne sur “Marine Drive” et fait partie du complexe “Boardwalk Casino & Resort, juste face à la célèbre plage “Humewood International Beach” de la province de l’Eastern Cape (Cap Oriental). Il comprend 91 suites et studios dont certains donnent directement sur la mer. L’aéroport de Port Elizabeth est à 8 minutes, et le centre d’affaires à 5 minutes.

Vous êtes logés dans des suites luxueuses aux salles de bains particulièrement bien conçues, avec kitchenette discrète bien que totalement équipée, coffre fort pouvant même accueillir un ordinateur portable, ligne téléphonique directe vers l’international, télévision par câble, et bien sûr climatisation.

2ème jour – Dimanche 22 août 2010

Après le petit déjeuner, le groupe libère les chambres et se rassemble vers 9 heures au foyer de l’hôtel, où le Dr Peter Brother nous rejoint. Une fois le véhicule chargé, nous prenons le cap Sud Ouest en longeant la côte vers « Nature’s Valley » et la région du « Crags ». Le trajet dure environ deux heures et demi.

Une fois arrivés, vous vous installez dans notre auberge, Tranquility Lodge, puis un repas vous est servi.

Après le repas nous nous dirigeons vers le sanctuaire des éléphants où nous passons l’après midi.

Bien que la plupart des éléphants soient rescapés de situations périlleuses, ce sanctuaire n’est pas un centre de sauvetage à proprement parler. Ce sanctuaire a à la fois un but commercial et un but éducationnel, et accomplit un impressionnant travail tant avec les éléphants qu’avec le public qui y acquière une expérience unique au contact du personnel passionné et passionnant. Un guide expérimenté accompagne cette visite à pied au cours de laquelle vous êtes au contact direct des éléphants, et vous quitterez certainement ce lieu avec le sentiment d’en avoir appris énormément.

En fin d’après midi nous regagnons le lodge pour profiter de son charme et de la plage. Le diner est servi à l’auberge, puis vous profitez d’une bonne nuit de repos.

Le mot « Tranquility » se rapporte aux sons, à ce lieu où on ne fait pas de bruit pour mieux écouter la nature, la vie de la forêt, la mer, la sérénité de la rivière.

Conformément à son nom, Tranquility Lodge est un havre de paix et de luxe où vous êtes accueillis de manière quasi incomparable au cœur de la fameuse « Garden Route » (route des jardins) d’Afrique du Sud. Le lodge est dans « Nature’s Valley », près d’une des plages les plus renommées d’Afrique du Sud, et le fracas des vagues se mêle aux chants des oiseaux indigènes et au son des chutes d’eau.

Les logements comprennent sept chambres doubles en suites, magnifiques et confortables bien que simples : le refuge idéal !

3ème jour – Lundi 23 août 2010

Le petit déjeuner est servi à 7 heures et demi, puis vous disposez de temps libre pour vous promener dans la forêt ou sur la plage si vous le désirez.

Nous quittons le lodge vers 10 heures et prenons la route pour nous rendre au Centre de réhabilitation d’animaux et d’éducation de Tenikwa.

Là vous bénéficiez d’une visite privée des installations. Vous serez conduits dans les coulisses et pourrez approcher différents animaux du centre.

Le Tenikwa Wildlife Centre montre un profond respect des paysages africains et de leur faune. Le personnel est réellement passionné et son plaisir est de partager ce sentiment avec vous. Qu’ils soient gros, petits, tachetés, à poils ou à plumes, tous les animaux du centre se fraieront un chemin vers votre cœur.

Le Centre d’Eveil offre aux visiteurs et aux habitants voisins la possibilité d’apprendre ou d’approfondir leurs connaissances sur la faune sud-africaine. Beaucoup de visiteurs n’ont pas conscience du degré de fragilité de nos écosystèmes. A Tenikwa, nous souhaitons développer votre compréhension de ce qu’est la lutte quotidienne que ces animaux doivent livrer pour survivre, et de ce que chacun, en homme responsable, peut faire pour les aider.

Un rôle essentiel de Tenikwa est assuré par notre Centre agréé de Réhabilitation de la Faune, dont le but est de remettre dans la nature des animaux blessés, ou qui en ont été enlevés.Les animaux d’Afrique en cours de réapprentissage ne sont cependant pas visibles pour le public, car ils doivent réacquérir leur peur de l’homme pour augmenter leurs chances de survie une fois remis en liberté. Tenikwa travaille aussi beaucoup avec les communautés voisines afin de développer leur connaissance de l’importance de la faune, ainsi que d’apprécier le bien fondé –ou non- de certaines pratiques coutumières.

A 13 heures, vous avez la possibilité de vous restaurer au Centre (à vos frais).

Après ce déjeuner, nous nous rendons à Monkeyland (la planète des singes) et à Birds of Eden (les oiseaux du Paradis) que nous visiterons de manière privée.

Monkeyland est un sanctuaire où de nombreuses espèces de primates vivent en liberté. Il est unique en ce sens que les différentes espèces cohabitent et se déplacent comme elles veulent dans la forêt, sans aucune limite intérieure. Les animaux ne sont donc pas vus à des endroits prévisibles, toute votre attention est occupée pour les chercher, et vous avez la récompense de les observer tels qu’ils seraient ans la nature. Monkeyland est un sanctuaire moderne installé dans une forêt naturelle intacte aux arbres hauts, donc parfaitement adapté aux primates qui ont la chance d’y vivre. Les deux aspects les plus originaux sont la cohabitation de plusieurs espèces et leur totale liberté. Le sanctuaire a ouvert ses protes en 1998 et tire tous ses revenus du tourisme qu’il attire. Des garde enthousiastes guident les visiteurs durant leur « safari primates ». ces voyages au milieu des singes sont amusants et instructifs, et la plupart des visiteurs en ressortent avec une perception nouvelle de ce que sont les primates du monde et des problèmes auxquels ils sont confrontés.

 « Les oiseaux du Paradis » est un sanctuaire de renommée mondiale où les oiseaux sont en liberté. Un dôme de 2 hectares (le plus vaste du monde) s’étend au-dessus d’une gorge où pousse une forêt d’essences locales. Une ruine mystérieuse se dresse dans le sanctuaire, et est aménagée de manière à pouvoir passer derrière une chute d’eau. Tout comme son voisin Monkeyland, est fier de l’aménagement permettant de marcher au-dessus de la canopée : bien que plus court que celui de Monkeyland (128 mètres de long), celui-ci est suspendu au-dessus des nuages ou de la brume. La décision de créer ce sanctuaire vient du besoin de l’idée de disposer d’un environnement sécurisé dans lequel une grande variété d’oiseaux d’Afrique, mais aussi des petits singes, puissent être relâchés. Les particuliers qui ne souhaitent plus garder chez eux leurs oiseaux captifs peuvent aussi demander à ce qu’ils soient remis en liberté sous ce dôme, ce qui est fait à l’issue d’une période de réhabilitation.

Nous rentrons à notre lodge en fin d’après-midi ou en début de soirée pour le repas.

Une nouvelle nuit est passée au Tranquility Lodge.

4ème jour – Mardi 24 août 2010

Le petit déjeuner vous est proposé vers 8 heures, suite à quoi vous libérez vos chambres et nous prenons la route en direction de la réserve de faune de Amakhala, que l’on atteint après 3,5 heures de route environ. Un arrêt est prévu en route afin que ceux qui le désirent puissent manger (prestation non incluse).

En début d’après-midi vous vous installez au Leeuwenbosch Lodge, puis occupez quelques heures de temps libre à ce que vous voulez avant de sortir en fin d’après-midi et début de soirée pour une visite de la réserve d’Amakhala, à bord d’une Land Rover découverte, à la recherche de la faune : rhinocéros blanc, rhinocéros noir, éléphant, guépard, buffle, lion, girafe, gnou noir, zèbre, antilopes (16 espèces), tortues … Vous admirez le coucher de soleil tout en dégustant quelques boissons et snacks, puis repartez pour tenter de voir des espèces nocturnes comme la hyène tachetée, le lynx, le porc-épic ou le lièvre sauteur.

Au retour au camp, nous ajustons le programme de cette partie du séjour et préparons nos invités aux activités du lendemain.

Nuit au lodge Leeuwenbosch, dans la réserve d’Amakhala.

La réserve de faune de Amakhala appartient et est essentiellement gérée par des familles qui y sont depuis cinq générations. Leurs ancêtres étaient des colons qui se sont installés dans la province de l’Eastern Cape pour élever des moutons et des bovins sur les terres sauvages et souvent hostiles du Zuurveld. De nos jours ils sont toujours là, dans cette région historique et hospitalière qu’est le Frontier Country, mais ils ont modifié leurs activités et créé une réserve de faune privée. De nombreuses espèces animales y cohabitent, dont les lions, léopards, guépards, éléphants, rhinocéros, buffles, girafes, zèbres et plusieurs espèces d’antilopes. La végétation, le paysage le temps que vous passerez dans cette réserve de 7000 ha vous permettra d’en apprendre beaucoup sur la faune sauvage africaine.

Le Dr William Fowlds et sa famille sont propriétaires de Leeuwenbosch, qui comprend la Country House et le Shearers Lodge, et gèrent l’ensemble.

La Maison de Campagne est une belle et vaste demeure construite en 1908. Entourée de son jardin remarquable, spacieuse et confortable, elle offre, avec ses cinq suites, tous les plaisirs de la vie à la campagne.

Shearers Lodge a été construit en 1930 et servait initialement à tondre les moutons et trier leur laine. Le bâtiment a maintenant été reconverti et comporte quatre suites luxueuses, dont une a son salon privé. Toutes les chambres donnent sur une vaste véranda de style colonial qui surplombe les jardins, les pelouses et une chapelle originale.

Jour 5 : Mercredi 25 août 2010

Après un café/thé matinal, nous partirons pour une visite de la réserve en véhicule puis en bateau. Pendant ce temps un exposé vous sera présenté pour vous expliquer comment se gère la faune dans une telle réserve privée, et quelle place y tient le vétérinaire.

Plus tard dans la matinée les systèmes de télé-injection vous seront présentés et expliqués, et vous participerez aussi à des travaux pratiques sur les fusils anesthésiques, la manière de remplir et charger les seringues. Vous aurez enfin la possibilité de tirer vos flèches sur cible !

Un repas vous sera servi au retour au lodge.

Dans l’après midi, vous assisterez/participerez à une intervention vétérinaire nécessaire pour la gestion de la faune– probablement un travail sur une antilope dans la réserve de Amakhala.

Retour au Leeuwenbosch Lodge pour le dîner et y passer la nuit. Les boissons locales, dans la limites des quantités raisonnables, sont comprises dans votre pension complète.

Jour 6 – Jeudi 26 août 2010

Encore une fois votre journée commencera tôt, à une heure dont on conviendra la veille. Nous retournerons soit dans la réserve de Amakhala, soit dans une des réserves voisines (en principe de 1,5 heures de route au maximum), pour effectuer une intervention sur une des espèces mammaliennes charismatiques de l’Afrique : probablement un rhinocéros, mais cela vous sera précisé plus tard et dépendra des besoins du moment.

Selon la distance à parcourir, nous reviendrons manger au camp ou emporterons de quoi pique-niquer.

Le début de l’après midi sera laissé libre. Nous ressortirons en fin d’après midi pour une visite en voiture qui se continuera dans la nuit, à la recherche des espèces nocturnes.

Retour au camp pour le diner puis une bonne nuit de repos.

Jour 7 – Vendredi 27 août 2010

Après un petit déjeuner très matinal, nous nous rendons aujourd’hui au parc national d’Addo Elephant que nous devrions atteindre au terme de 40 minutes de route.

Nous traverserons la principale zone de conservation du parc et aborderons chemin faisant le thème de la gestion de la faune sauvage dans les zones de conservation gérées par l’état. Nous discuterons des divers aspects de la gestion de cette aire exceptionnellement variée qui comprend une partie du Karoo, de la végétation de montagne, des fourrés denses, des dunes côtières, et s’étend jusque dans la mer.

Nous visiterons aussi les « bomas » (enclos où peuvent être gardés les animaux) du parc et si possible (selon les programmes et disponibilités du personnel) nous passerons un moment avec des agents des parcs nationaux qui vous parleront des enjeux et défis auxquels est confronté le parc.

Ceux qui le désirent peuvent profiter du restaurant du parc – à leurs frais.

Nous rentrerons à Amakhala en fin d’après midi. Après le diner la soirée sera libre, occasion de discuter des activités de la journée si vous le voulez.

La nuit sera passée à Amakhala

Le parc national d’Addo Elephant est situé dans la provnice de l’Eastern Cape, dans la savane dense de la région de Sundays Valley. La plus ancienne partie a été mise en réserve en 1931 pour protéger les éléphants, dont il ne restait qu’un effectif de 7. De nos jours, cet écosystème minutieusement géré abrite plus de 420 éléphants, 450 buffles du Cap, des rhinocéros noirs, plusieurs espèces d’antilopes, ainsi qu’un bousier très spécial qui n’est connu que de ce lieu. Pour la première fois depuis plus de 100 ans, des carnivores (lions et hyène tachetées) ont été réintroduits dans le parc en 2005.

Jour 8 – Samedi 28 août 2010

La journée commence par une marche dans la réserve d’Amakhala, qui vous permettra de toucher du doigt certains détails de cet environnement. Cette ballade se terminera par un petit déjeuner au cœur de la savane.

Pour la suite de la journée, les activités suivantes sont prévues :

-       Un exposé à propos du système de suivi des prédateurs à Amakhala, avec démonstration pratique de l’utilisation de l’outil qu’est la télémétrie ;

-       Une autre intervention vétérinaire sur un animal de la réserve – les précisions seront connues plus tard lorsque nous nous approcherons de cette date.

Cette nuit sera notre dernière nuit à Amakhala.

Jour 9 – Dimanche 29 août 2010

Vous libèrerez vos chambres après le petit déjeuner puis nous nous rendrons au Yacht Club de Port Elizabeth pour une excursion en mer dans la baie d’Algoa, sauf si le temps ne le permet pas. Ce tour en mer vous donnera une possibilité d’observer des baleines, dauphins, requins, phoques, et l’île sur laquelle réside la moitié de la population mondiale des pingouins Africains. Cette partie de la baie inclue certaines des composantes marines du parc national d’Addo. Vous ferez cette visite à bord de bateaux pneumatiques semi rigides : soyez prêts pour une expérience passionnante, pleine d’imprévus et peut-être d’éclaboussures…

Après l’excursion vous aurez la possibilité de faire des achats au marché artisanal local, puis viendra l’heure de manger (prestation non incluse)

Nous rejoindrons ensuite l’aéroport de Port Elizabeth vers 14 heures.

Coût

29 500 Rd par personne en chambre double. Supplément 5200 Rd si single.

Le coût de Hubert, non inclus dans le montant indiqué ci-dessus, est de 13,000.00 rands, mais ce prix ne comprend pas le diner du premier soir au Courtyard car Brothers Safaris n’aura pas encore pris en charge le groupe. Par contre tous ses repas suivants, y compris ceux qui sont indiqués comme à la charge des clients, sont fournis.

Ce tarif est calculé sur la base d’un minimum de 6 personnes. Notre capacité d’accueil totale est de 8 participants.

Le tarif ci-dessus comprend les hébergements et la nourriture tels que décrits dans le texte, tous les déplacements dans un minibus confortable et climatisé, les guides (Drs Peter Brothers ou William Fowlds durant tout le safari et plusieurs guides locaux et chercheurs), tout le travail effectué sur les animaux et sur le terrain, les visites, prestations et activités décrites plus haut, dons aux divers organismes avec lesquels nous travaillerons, frais d’accès aux réserves, TVA et autres taxes dues au gouvernement.

Ce tarif ne comprend pas les boissons, le diner du premier jour, les déjeuners des jours 3, 4, 7 et 9, les dépenses à caractère personnel, pourboires, assurances médicales et sur les voyages (obligatoires), les transports aériens.

Gardez bien en mémoire qu’en raison de la nature-même des activités proposées, le programme (activités et horaires) peut éventuellement être réajusté en cours de séjour. Merci d’être compréhensifs si cela était nécessaire.

Remarque importante concernant les captures/manipulations/soins :

Tout sera mis en œuvre pour que l’animal qui en a besoin soit localisé et capturé. Mais des facteurs imprévisibles, d’ordre météorologique, sanitaire ou de sécurité peuvent nous contraindre à interrompre une procédure ou à y renoncer. Tous les efforts seront faits pour que les clients puissent participer aux opérations décrites dans cet itinéraire, mais en aucun cas la vie ou le bien-être de l’animal ne passeront au second plan, de sorte que nous pouvons aussi être amenés à réveiller un animal en cours de travail. Il en résulterait, pour le client, une expérience incomplète par rapport à ses attentes. Brothers Safaris, et son personnel, ne sauraient en aucun cas être tenus pour responsables de ce qu’un client pourrait considérer comme une perte liée à ce type de situation. Toutes les précautions sont prises pour assurer la sécurité et la bonne santé de nos clients, mais aussi toute intervention telle que celles à laquelle nous vous proposons de participer, impliquant des animaux sauvages potentiellement dangereux, est par nature même potentiellement dangereuse et susceptible de dévier hors de notre contrôle. Si un problème sérieux survenait, entraînant des blessures, voire même le décès d’un participant, Brothers Safaris, ou son personnel, ne saurait être tenu pour responsable de quelque dommage découlant, directement ou indirectement, de cette situation, ou de notre réaction devant cette situation.